Ô soulagement! PB de quelques secondes hier à la 11e édition du Demi-marathon de Granby, un 21k un peu plus relevé que celui de Longueuil en mai dernier. Ça ne paraît peut-être pas comme ça, mais c’est une progression!

Demi-Marathon de Granby 2017 – départ du 21k

Et c’est surtout le bon résultat qu’il me fallait avant le jour J.

Pssst: pour le tirage, c’est tout au bas du billet! ;)

Certes, c’est plutôt un confortable 1h26 qui théoriquement, rend possible le ‘sous 3h’ sur 42k… mais sur un parcours semblable! Et Granby n’est pas semblable à Toronto. Enfin, je n’ai jamais couru Toronto, mais le graphique me semble clair.  Alors je prends ce résultat et j’accepte la part de suspens transférée à Toronto, parcours où j’ai finalement jeté mon dévolu pour tenter une première fois de faire tomber la convoitée barre du 3h au marathon.

Une chose est sûre, je courrai du mieux que je peux ce jour-là et croyez-moi, je serai heureuse quoiqu’il arrive. N’est-ce pas la seule assurance qu’on peut avoir, celle de notre propre détermination? Le reste, la météo, le corps (rhume surprise?) font partie des doutes.

Et il y a la gestion du stress, ce qui habituellement est une force pour moi, mais pour nous tous, une grosse partie de l’équation mentale.

Et j’ajoute à cela la pression d’avoir mis mes cartes sur table. Si je fais 3h04, ce sera perçu comme un échec, alors que moi là-bas, ce jour-là, j’en serai peut-être heureuse! Ça dépend de ce qui se passera SUR le parcours.

Dans tous les cas, avoir écrit et dévoilé mon objectif, ça a ajouté un genre de pression que je ne suis pas sûre d’aimer… mais que je ne déteste pas non plus. À méditer. :) 

21.1k de Granby
J’ai écrit un long statut FB mais comme plusieurs lecteurs ne sont pas sur FB et me demandent une version ici, je l’ajoute mais je vais tenter d’innover pour ceux qui m’auront aussi lue là-bas. (Suis claire ou pas? :)

Je le recommande fortement, très beau parcours.

J’étais coureuse invitée hier à Rimouski pour le marathon… et au demi à Granby! Deux beaux gros événements au Québec. Déchirement. J’ai failli craquer pour le 42k de Rimouski, sachant fort bien que c’était un coup de tête (je n’ai pas écrit le billet Sur une patte pour rien). Je me disais que je miserais sur une récup du tonnerre pour récidiver à Toronto. Et puis… et puis non. Calme-toi la grande. Alors j’ai gardé la classique formule du 21k couru 3 semaines avant un 42k. 

Organisation: Impeccable. (Et je ne suis pas du genre à taire les côtés négatifs…) Des pros derrière ça et ça paraît. Beau site avec exposants, ambiance petit village, fort réussi! Et départ à l’heure.

Parcours: Superbe! Une partie dans la ville, et une autre sur la piste cyclable autour du Lac Boivin. À refaire.

Météo au départ (9h40): 12 degrés, gros soleil. Mais après une canicule, c’était frais comme sensation! 

Vent: Fatigant. :) (Plusieurs m’ont dit que c’était leur pire édition de Granby en terme de chrono…)

Supplément/Alimentation: Un Rekarb (au 5e km… quoi, je n’avais pas déjeuné!) et un gel avec Caféine au 13e.

Distance: (C’est pour faire sourire Louis-Philippe Garnier, un as de la mesure de parcours… des pros derrière ce demi je vous dis!) 21.190 km. PAR-FAIT! Il a dû ajouté d’urgence un détour de 39m la veille pour cause de travaux de la ville… enfin je crois? Car il me racontait tout ça après le 21k lors de notre course de retour au calme… ben trop rapide pour moi! Alors je devais choisir entre l’écouter ou survivre. ;)

Dénivelé positif: 106 mètres. Ce n’est pas Magog, mais pas Longueuil non plus.

Dénivelé + : 106 mètres. Ça demeure roulant, mais un coureur averti en vaut…

Fait inusité: Amateurs de médailles, ce podium est pour vous! C’est la plus grosse médaille vue de ma vie en course. Paraît que les seules plus grosses auraient été aperçues dans le monde du Rap. ;)

Médailles du 21k de Granby 2017

Médailles du 21k de Granby 2017 (à droite, grosseur standard).

Les petites victoires perso
J’ai bien géré ma course dans l’inconnu du dénivelé. Je me suis rapidement sentie détachée du 1h26 voyant le ty pe de parcours. Je me suis accrochée à la phrase la plus simple mais la plus motivante du monde tant qu’à moi : Fais de ton mieux. Accote-toi, mais reste en pleine maîtrise de tes moyens. Finis en force. Aie du plaisir.

Mes deux complices du jour. :)

Mission réussie! Et j’ai super bien couru les tangentes! (Et un autre bon texte sur le sujet.) On le sait tous comme c’est essentiel… surtout quand on grenaille des secondes. Et un parcours est mesuré au plus court possible (si le travail est bien fait… et c’est le cas avec les parcours de Louis-Philippe Garnier!). Les mètres en extra ne dépendant alors que de nous.

Bonus humain: j’ai couru une bonne grosse moitié du parcours avec un gars super sympa qui était lui aussi en dernier gros entraînement avant Toronto. Un gros + quand on est sur un piste cyclable entourée de nature, autour d’un lac, question de préserver l’esprit «course». Et un autre gars s’est joint à nous pour les derniers kilomètres pour une arrivée mémorable. Un joyeux trio quoi. :)

Ma course en 4 temps (selon ma Garmin, pas de tapis de mi-course)
5k: 20’20
10K: 40’56
15K: 1h01’41 (Plus vite que mon 15k de Boucherville! Tsé, une journée «sans»…)
Chrono final: 1h27’16

Podium 21k de Granby DMG 2017

Podium 21k: Lynda Gingras (1), PB (2) et Annabelle Rancourt (3).

Classement:
2e femme/330
14e/715 au général
Détails sur Sportstats
Ma course sur Strava ou encore dans le Strava Lab pour les tripeux de gestion de course. À votre guise. :)

Mon analyse de ma course? Mmmmm… J’ai été encore une fois un brin (je dis bien un brin) trop conservatrice.

Comme je disais sur Facebook, mon cardio avait de la marge avec une moyenne de 182 (sur un mystérieux max perso de plus de 205) comparativement au 21k de la Galopade en août dernier à 189 avec quelques km en haut de 200. Mais ce qui m’a limitée hier, ce sont mes jambes. Dès le départ en montant, je sentais que c’était là que ça se jouerait. Depuis ma douleur au genou cet été, je n’ai plus du tout couru en côtes. Et ça paraît.

Mais était-ce réel cette limitation par les jambes ou c’était surtout dans ma tête? Je n’en suis pas certaine. Disons que de ne pas savoir combien de côtes encore m’attendaient devait peser dans la balance (ou sur les jambes).

Mais la bonne partie de l’histoire est que je le savais que ça partait en montant, et que je suis partie tout doucement avec au moins 50-60 coureurs partis trop vite devant moi, car il n’est restait plus que 13 à l’arrivée. :)

Le plaisir de la performance… le slogan de mon blogue depuis toujours!
J’ai adoré ma journée à Granby. Ça fait du bien de courir dans le bon air hors de la grande ville. J’ai même ajouté 17 km avant et après ce demi, pour une longue sortie totale de 38 km, moi qui ne dépasse quasi jamais 30! 

D’ici le 22 à Toronto, où je tenterai mon objectif perso ET un bon classement dans mon groupe d’âge (c’est plaisant dans les grandes courses!), ce sera du travail en qualité et certainement quelques 20k mais pas vraiment davantage.

Et peut-être, sur une patte, un dernier demi dimanche prochain. ;) 

Bonne course!

P.S. Vous aimez me lire? Vous y trouvez parfois de bonnes suggestions, rappels ou un élan de motivation? N’hésitez pas à partager, mais surtout, à laisser un petit mot. Je ne retire rien de ce blogue (les dossards sont pour mes chronos) sinon l’impression de contribuer au monde de la course. Votre petit mot est ma + motivante raison de poursuivre!

**

Tirage: Le dynamique et tout nouveau propriétaire du Demi-marathon de Granby, Éric Fleury a bien aimé mes bons mots sur son événement et a décidé d’offrir un dossard pour la prochaine édition (distance de votre choix). Avoir quelques dossards d’avance pour la prochaine saison, c’est plaisant n’est-ce pas!

Et comme les Fêtes approchent, j’ai fait ajouter l’option du regifting! Autrement dit, vous pouvez également l’offrir en cadeau (idéalement avertir l’organisation quelques semaines d’avance, ok? Le matin même, c’est fou pour les bénévoles…)

Comment participer? Tout simplement en commentant ce billet d’ici le 30 novembre. Vous pouvez simplement laisser un coucou avec votre surnom, tant que votre courriel est bon.

Un courriel sera tiré au hasard le 1er décembre (promis, celui de ma fille ne sera pas dans le chapeau). 

N.B. Crédit photo sur la page d’accueil et dans le billet: Stéphane Ouellette.

26 réponses à Un 21k avant le jour J… et une offre de dossard!

  1. L-P Garnier dit :

    Les chantiers de constructions sur le parcours ajoutaient 29 mètres au parcours alors j’ai du couper 29 mètres sur le premier virage…
    21.190…pas mal bon…
    Tu nous donnera ta distance GPS pour Toronto…
    LP

    • Pascale dit :

      Hihi, les gens vont nous trouver complètement tarés du détail! Mais on n’aime pas ça les parcours trop courts bon. :) Et je t’écoutais bien sûr, travaux, 29 mètres, bon me suis gourrée de 10 mètres. :)

      Encore merci pour la compagnie, toujours un plaisir de te voir.

      Et pour les autres, L-P sera au chic marathon d’Amsterdam dans 2 semaines pour aller se battre pour le titre du meilleur 50-54! Et faire un beau et bon marathon d’abord bien sûr. :)

  2. Emilie dit :

    Hi que tu aurais regretté le voyage jusqu’à Rimouski … ???
    Un vent à écorner les boeufs! Sans blague, j’ai été sur le parcours en vélo pour suivre les coureurs des différentes courses: deux coups de pédales max à l’aller et buché comme pas possible sur le retour. Sur 5k et 10k, ça parraissait pas trop sur les visages, mais sur demi et marathon : ecoeurantite aigue!
    Bravo championne pour ce demi en PB!
    Et je comprends ton petit sentiment mitigé pour avoir annoncé ton plan Toronto! C’est correct!

    • Pascale dit :

      Chaque fois que j’entends ‘Rimouski’ je pense à toi. Alors tout le long de ma tergiversation, j’entendais ‘Rimouski… Émilie’. Je me doutais bien que tu y serais d’une façon ou d’une autre. :)

      J’ai vu ça pour le vent oui! Dans le compte-rendu de la bataille chez les élites hommes! Ils étaient nombreux. Ce fut justement, une pour le classement, car ils ont sûrement oublié le PB devant la météo.

      Merci Émilie et encore une fois, une très belle journée d’anniversaire à toi! :)

  3. Norm dit :

    Un sub 3H ? … YEAHHH !! ..why not….Y en a pas de pression….

  4. Lalande Michèle dit :

    Quelle belle journée que ce dimanche à Granby! J’avais presque oublié la beauté du décor et ma vue s’est régalée! Mais c’est surtout l’ambiance sur le terrain qui mettait de la joie au coeur. Des kiosques intéressants, une animation incroyable dans la grande tente où se dégustait un succulent repas chaud, couronnée par les remises de médaille où j’ai pu te photographier Pascale sur la 2e marche du podium! Merci aux organisateurs, de vrais pro!

    • Pascale dit :

      Et pour moi c’est super de savoir que tu fais ton activité préférée pendant que je cours en vue de me trouver sur le parcours! Un deux dans un. Merci pour ta présence chère supportrice! :)

  5. Josee dit :

    Toujours aussi impressionante. Un gros bravo. J’aimerais bien être capable de gérer mes courses comme toi. Ça s’apprend, j’imagine.

    • Pascale dit :

      Oh que oui ça s’apprend! Et j’ai encore à apprendre à ce sujet… mais il y a un bout de fait oui. Faudrait que je te sorte quelques-uns de mes souvenirs épiques de très mauvaise gestion! :)

      Merci Josée!

  6. Alexandre Allard dit :

    Vraiment de l’excellent boulot pour ta course et ton récit! Mais aussi Bravo pour ton PB!

  7. M-Runner dit :

    Pense au temps que tu aurais fait à Québec!! ;-) C’est pas une blague cette fois car il la difficulté de Québec c’est la chaleur mais il fait frais cette année comme à ton demi de Granby et Québec descend une bonne part du tracé!! Mais félicitations la grande parce que c’est encore plus gros comme PB!!! :-))

    • Pascale dit :

      Hahaha… ahhhhh Québec… Québec. Ben oui, j’aurais dû. Mais pour la grosseur de l’événement, pas pour le PB, parce que moi et le D- pour faire un PB… Ah pis non, pars-moi pas là-dessus! ;)

      Mais tu termines avec une phrase qui prouve que tu as bien compris le type de coureuse que je suis et ce qui me motive le plus. Merci!

  8. Jocelyn Normandin dit :

    Salut Pascale, bravo pour ton récit cela résume bien la journée. Ca été un plaisir de faire ces kms avec toi. Moi j’ai 21.13 km sur ma garmin 910xt comme distance et fréquence cardiaque moyenne à 149 et max pour cette course à 157. Mais oui je t’ai surement coûté quleques secondes dans les 2 derniers km. Toronto sub 3h est réalisable. Anything is possible !!

    • Pascale dit :

      Jocelyn, même si je sais que tu as compris le sens de mes mots, j’insiste pour le dire: TU ne m’as pas coûté toi, des secondes, mais bien le choix que j’ai fait de rester en genre «d’équipe» aussi improvisée était-elle! La nuance est importante. D’ailleurs, on se reparle à ce sujet pour Toronto!

      Merci pour tes mots et encore bravo à toi et en fait, pour l’ensemble de ta saison!

  9. Pat F dit :

    Moi j’aime ça les concours et les affaires gratis ;-)

  10. Phil Majeur dit :

    Clair que c’est une amélioration Good Job ! J’aimerais bien essayer cette course ça l’air beau !

    • Pascale dit :

      Très très beau. Mes récits sont toujours transparents et ce n’est pas un dossard qui va me faire chérir une course si je ne le pense pas. Ça faisait longtemps que je voulais le faire ce demi et je suis ravie. Très beau parcours, équilibré en tous points.

      Merci!

  11. Eric LeVoisin dit :

    Tout d’abord félicitations pour ta course. Un PB c’est toujours agréable!

    C’est courageux de « caller la shot » sur ton objectif de 2:59:59 à Toronto. Pas tout le monde qui ferait ça. Un 3h04, pour reprendre ton exemple, ne représenterait pas un échec à mes yeux. 4 minutes sur un marathon dans lequel on pousse… De toute façon, pour l’instant, on va se concentrer sur ton succès. Je te le souhaite sincèrement.

    C’est le fun que tu parles des parcours mesurés par Louis-Philippe. Il fait vraiment du bon travail, et quand est-ce qu’on pense à la personne qui a mesuré? D’habitude c’est juste quand c’est mal mesuré, justement. Un peu de reconnaissance pour du travail bien fait. J’aime ça!

    Go Pascale!

    • Pascale dit :

      D’abord merci. :) C’est une de mes meilleures courses sur quelques aspects.

      Et pour Toronto, courageux ou Naif, sais pas trop. Faut juste pas que je perde mon fil habituel: me sentir détendue mais compétitive. Le bon équilibre. Ce qui est audacieux est de fixer notre barre haute sur un parcours qu’on ne connait pas, ca, j’en suis fort consciente. Juste mon 42k de la rouge par exemple, mon 2e, j’ai tellement profité du fait de connaître le parcours… Mais bon, il y aura une prise deux sinon et c’est tout. :)

      Et oui, prendre le temps de souligner le positif, bonyenne que c’est plaisant, d’abord pour la personne qui le note.

      Merci Éric!

  12. SoNia dit :

    Et voici pour mon coucou ici…. bien oui, pourquoi pas pour la chance du concours ? C’était dans mes plans de le faire pour me tester avant mon accident qui a foutu tous mes plans en l’air!!! Donc pourquoi pas ‘une revanche’ l’an prochain!!!

    On avait pas mal déjà discuté avant, quant au choix entre Rimouski et Granby (ce dernier vers lequel je ‘votais’). Belle preparation pour Toronto…. qui est ta course ‘A’ annoncée depuis un moment… même si tu aimes faire dans le derniere Minute et l’improvisation ?!

    • Pascale dit :

      Ben oui toi, une inscription d’avance et une pratique pour moi avec le «planifié». Et ça s’enligne pour de vrai! Vais-je réussir à tenir bon? :) Par contre, comme je l’ai écrit dans mon billet au printemps: j’ai un plan B en cas de chaleur trop élevée le 22, car c’est mon chrono l’objectif A, et non pas le classement.

      Et quant à toi, je te la souhaite cette revanche! O que oui! En plus, tu avais déjà super bien fait à Granby.

      Et hop, le nom de So dans le chapeau! :)

  13. Paméla Bouvier dit :

    C’est très agrable de te lire Pascale! Un gros bravo pour ton demi et surtout pour ton PB! Bon succès à Toronto :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Cocher pour recevoir les commentaires à venir via courriel ou s'abonner sans commenter.