Après mon 15k MEC de la semaine passée, j’ai opté pour un 5k ce matin. Une distance explosive pour la marathonienne que je suis! De type Oh mais quelle idée de payer pour mourir! Mais j’ai survécu. Et même que je suis pas mal fière du résultat.

En fait, j’exagère en disant survécu. J’ai déjà souffert beaucoup plus sur 5k, mais comme je suis encore en mode exploratoire de début de saison, j’ai géré ça de façon plutôt conservatrice… une fois de plus.

C’était une course B, et comme dit mon ami Francis (en passant, bravo pour ta 2e place au demi des guépards ce matin!) qui m’a suggéré une lecture de classement de courses (voir le paragraphe Think Of Races In Terms Of A, B and C), c’est même plutôt une course C.

En gros, ça veut dire pas d’affûtage, pas de préparation spécifique, une course qu’on glisse à l’horaire sans ne rien changer.

Mais voyez, j’exagère encore, car j’ai changé un truc: je suis arrivée confortablement à l’heure! À 9h je m’inscrivais alors que le départ n’était qu’à 9h30! J’avais 30 grosses minutes devant moi. (Merci merci, je sais, c’est une belle progression.) 

J’ai même pu faire un échauffement de 3k. Je suis encore sous le choc après autant d’organisation de ma part. Et je ne peux nier les conséquences positives : Partir (quasi) devant, ça change tout! 

Lieu: Longueuil (2 en 2! :))
Nombre de coureurs au 5k: 310
Météo: 4 degrés et venteux, mais boucle sans longs segments alors ça s’annule.
PB au 5k: 19’26 (2014)

Bon, j’accélère pour prouver à un lecteur assidu, Julien, que je suis capable d’être concise, lui qui m’a pointé la longueur de mon dernier texte. Ce sera donc 5 lignes pour un 5k, deal?

J’étais en mode «ma course à moi» ce matin. Juste voir où j’en suis sur la plus courte distance de catégorie course de fond. Cet état d’esprit ne m’a par contre pas rendue aveugle : j’ai rapidement aperçu 2 coureuses que je connais de vue/nom/FB. Des filles dans la trentaine dont celle qui était au 15k MEC dimanche dernier (mais qui n’a pas terminé).

Ça risque d’être une bonne ‘course’, que je me suis dit, en plus des jeunesses du jour que je ne connais pas et qui, sur 5k, sont les plus redoutables rivales. :) (Ne ratez pas ma liste d’équivalences au bas du billet!)

(Julien, j’ai déjà busté le budget, qu’est-ce que je fais? 5k + 3k pour l’échauffement = 8 lignes, d’ac?)

Je pars en mode extra détendu. Oui oui, même sur 5k ça court mieux ainsi. Je me lance donc à ce que je réalise en entraînement, soit entre 3’50/3’55/km et laisse venir le biiiiip du premier km en me disant que je m’énerverai plus loin s’il le faut. Je passe alors la première des 2 filles en question juste avant la pancarte du 1k que je tente d’encourager un peu (la fille, pas la pancarte).

(Julien, c’est complètement raté…)

L’autre fille est devant. Je ne la lâche pas des yeux, tout en restant concentrée sur ma course à moi. Oui, les deux en même temps ça se fait je le confirme. Je voulais la garder comme «moteur visuel». M’attacher à elle du regard et tirer sur la corde mentale tranquillement. L’avoir dans la mire, pour un éventuel petit kick de fin de course.

Mes 2 premiers km se font comme un charme. Je sais que je dois mordre un peu plus par contre, car j’ai du jeu. Et sur 5k, on n’a pas le temps d’avoir trop de jeu.

Mais hop, je passe déjà la 2e fille, celle de la course MEC. «Eh ben, ça part vite ce monde-là!», dis-je en me souvenant de la fois où je suis partie comme une championne taouine en septembre 2015 sur un 5k pour finalement faire mes 2 derniers km à allure demi-marathon. :)

Pour la rivalité sur le parcours, je vois bien une autre fille plus loin, mais c’est tout. Alors retour à l’esprit 100% ma course à moi au moment où mes jambes s’alourdissent légèrement au son du km 3. Pas beaucoup, mais juste assez pour narguer la force du mental. :)

C’est à ce moment que je découpe ma course en 4 X 500m : je dois les pousser progressivement comme je le fais si souvent en fin d’entraînement. Et surtout, garder la tête froide si ça se met à trop tirer : du calme, ce n’est même pas 8′ de course! 

Parcours du 5k NDL Longueuil

Chance, je me trouve un ami au même moment! Un jeunot. Je lui lance quelques encouragements qu’il apprécie visiblement. On restera ensemble jusqu’au dernier 500 mètres… où je l’ai perdu… derrière! La madame a sorti l’jeune! ;)

Bon dans les faits, on était en mode complicité. On s’est lancé 2-3 fois des encouragements… mais je n’allais tout de même pas le tenir par le main jusqu’à l’arrivée! Alors j’ai foncé. 

En tournant le dernier coin de rue, à la vue de l’arche au loin, c-a-d à environ 300 mètres de l’arrivée, j’ai enfin ouvert mon jeu. C’est un peu poule mouillée j’en conviens, mais ça demeure une bonne gestion de course. Un bon premier 5k de l’année. 

Mes kilomètres :

1er: 3’51
2e: 3’53
3e: 3’59 (Tombée dans la lune?)
4e: 3’56 
5e: 3’50

Résultat: 19’26 (Résultats complets)
Allure moyenne: 3’53/km

Classement: 3e femme, 1ère de catégorie et 11/310 au général.

Pile poil sur mon PB! C’est donc partie remise pour le faire tomber, mais somme toute, c’est une bien belle course C. Et suivie de ma longue sortie dominicale, c’est tiguidou!

Ah oui, j’insiste pour souligner la bonne organisation. C’est leur toute première édition et déjà plus de 700 coureurs en tout! Une attente au chaud dans un gymnase avec kiosques, goûter, des bénévoles en masse sur un parcours roulant et des rues sécurisées. J’y retournerai!

Et vous, couru cette fin de semaine?

ÉPILOGUE
Tadam! Depuis que j’ai joué dans ce calculateur d’équivalence sexe/âge, je suis une véritable machine à convertir! :) Alors toi, oui toi, mon 5k, que te faudrait-il courir pour l’accoter?

Homme 60 ans = 19’24
Homme 50 ans = 17’43
Homme 45 ans = 17’06
Homme 40 ans = 16’32
Homme 35 ans = 16’01
Homme 30 ans = 15’36

Femme 30 ans = 17’35
Femme 35 ans = 18’08
Femme 40 ans = 18’46
Femme 50 ans = 20’15
Femme 60 ans = 22’25
Femme 80 ans = 25’27

 
Source de la photo de la page d’accueil : Page Facebook de l’événement NDL.

Mots-clés :
 

29 réponses à Deuxième course 2017

  1. Pascal Nadeau dit :

    À 2 secondes du PB. 2 podiums en 2. C’est la grande forme! Le 21 mai, c’est le marathon de Longueuil, pourquoi pas enjamber de nouveau le St-Laurent à cette occasion? J’imagine que c’est contre-nature de t’engager et que la décision sera prise 1h avant le coup de fusil…

    • Pascale dit :

      Dis donc, t’apprends vite toi. ;) Tu y fais quelle distance Pascal? C’est sûr que je l’ai dans la mire, mais il faut dire que lorsque la saison de courses commence, il y en a 8 par week-end! Tout me tente! :)

      Merci cher rival MEC. :)

      • Pascale dit :

        Et ben surprise, mon temps officiel est de 19’26. Hihi, vrai que je pars toujours ma montre quelques secondes avant le tapis pour être sûre de ne pas avoir un moins bon temps en ligne… mais voilà, je pars donc à égalité contre moi-même. :)

      • Pascal Nadeau dit :

        Je ne suis pas encore inscrit. Des amis feront le demi, c’est ce qui est le plus vraisemblable pour moi. Notre bout-en-train Samuel Trudel, du squad A des Vikings, y reviendra cette année avec sa moustache et sa coupe Longueuil pour défendre son titre. Au demi, qu’elle allure vises-tu cette saison? Si les conditions sont constantes (dénivelé & vents), outre pour le sprint final, as-tu tendance à maintenir cette allure de manière constante où de progresser en negative splits?

        • Pascale dit :

          En passant, j’y suis allée quelques fois (3?) courir avec les Vikings.

          Non non, toi d’abord: tu vises quoi sur un demi de printemps dans de bonnes conditions et sur asphalte? :)

          • Pascale dit :

            Ah oui, et on n’a pas fini d’en entendre parler de Samuel! :)

            Une coupe Longueuil à Longueuil, ça me paraît sain.

          • Pascal Nadeau dit :

            Pascale je comptais sur toi comme pacer dans la mesure où j’en suis à mes premières armes et puisque nous avons complété en même temps le dernier 15k. Tel qu’indiqué, je ne peux viser grand chose n’ayant jamais fait de demi chronométré. J’ai réalisé à vie (de 3 ans) environ une vingtaine de sorties supérieures au demi et Strava m’indique que mon meilleur temps fut de 1h39. En regard du 15k, c’est dans le très moche. J’ai longtemps tardé à m’inscrire à des courses chronométrées. Tous me disaient que l’effet du groupe était mobilisant. Ça semble effectivement le cas pour moi. J’ai un malin plaisir à dépasser et prendre les moyens pour ne pas l’être. Je sais, tu souhaites que la compétition soit que pour soi-même mais à quoi bon courir en groupe alors! Considérant le 15k, ça serait exceptionnel d’être à 1h30. Mais je ne sais pas. 1h35 serait aussi satisfaisant. Au 15k, outre le vent, la température était parfaite. Dès que le mercure monte en haut de 10 degrés, je ne suis plus confo. J’ai un sérieux problème avec la chaleur. Le 21 mai, ce sera déjà un peu trop chaud. L’été et l’automne dernier, je sortais le matin entre 5h30 et 7h, au frais et à l’ombre, dans le bois du parc que nous avons visité dimanche dernier pour éviter la chaleur et le soleil.C’est à 2 kilos de mon domicile.

            Au sujet des Vikings, je n’ai rencontré que quelques membres à l’occasion d’un 5 à 7, entres autres Éric Ledoux, Denis Farvacque, Stéphane Dubreuil, Michel Paris, Pierre Grondin, Patrick Côté et Sarah Gariépy. Je cours virtuellement avec eux via SquadRunner depuis l’automne dernier. Cette app a fait explosé ma motivation. C’est du Strava aux stéroïdes.

            Le jour où ta Garmin sera de retour puis que tu feras le saut sur Strava, je pourrais te proposer comme candidate pour joindre un squad des Vikings. Tu y serais assurément la bienvenue. Des coureurs exceptionnels y sont tel Pierre Faucher, Paule Levasseur, Samuel Trudel et mon ami Luc Potvin.

            • Pascale dit :

              Je pense que Strava ne te donne pas l’heure juste. :) J’y ai survolé quelques bonnes sorties que tu as faites récemment, et c’est clair que tu brises le 1h30 en ce moment, dans de bonnes conditions il va sans dire.

              Je ne souhaite pas que ‘mes compétitions ne soient que pour moi-même’, je l’écris d’ailleurs dans les deux derniers récits de course: je suis motivée à conserver par exemple une première position, ou à aller la chercher, mais ma plus grande satisfaction réside dans la progression. Je suis donc concentrée sur ma course à moi, contre moi et les doutes qui s’installent en cours de route.

              Et un autre point commun pour la chaleur, remarque que nous en sommes tous affectés. Mais certains l’aiment moins. :)

              D’ac pour le squad, j’irai jeter un coup d’oeil… merci!

            • Eric Ledoux dit :

              Eyy Pascal Nadeau. Tu parles du Squad Vikings et tu ne me mentionnes pas? Ah oui, je viens de voir que tu me mentionnes dans le 5 à 7. T’étais mieux.

  2. M-Runner dit :

    SO-LI-DE ! Ça me prendrait sous le 17?! J’ai des 30/30 à faire!! ;-)

  3. Hojicha dit :

    Un PB égalé après cette blessure et cette longue réhabilitation que tu as connues? Sur une course B-C à part de ça? Ça doit tellement faire du bien! Wow! Toutes mes félicitations! Du coup, tu viens de prouver aux éclopés qu’il y a de l’espoir! Et contrairement à Julien que je ne connais pas, j’en prendrais toujours plus de ces lignes que tu écris et qui permettent de vivre tes courses comme si nous y étions. Bravo Pascale et merci pour ce généreux partage!
    J’oubliais : j’adore ces stats d’équivalence que tu prends soin d’ajouter et qui permettent d’avoir toute une perspective.

    • Pascale dit :

      Trrrrop contente d’avoir de tes nouvelles. Enfin, pas vraiment de tes nouvelles à toi (mais ne te gêne surtout pas, c’est aussi un peu le blogue de mes fidèles lecteurs), mais de te voir apparaître ici, c’est toujours un grand plaisir. Cela dit, est-ce que je lis entre tes lignes que tu es éclopée? Dis-moi que je lis mal! :/

      Pas mal hein, de mettre les équivalences? Je pense que je vais en faire une habitude. :)

      Merci beaucoup pour tout. Et oui, ça fait grand bien.

  4. Lalande Michèle dit :

    Bravo Pascale. Quel bon début de saison! La prochaine fois, j’y serai pour te le dire en personne!

  5. emilie dit :

    Ouaip, solide comme ça a été dit!
    Et quel suspens de te lire! Laisse faire la concision!

  6. Tourlou dit :

    Ouf 17’43 » pour t’accoter, on repassera. Mon dernier 5K officiel remonte en Octobre 2013 avec un 22’20 ». Je sais que c’est bon pour augmenter la vitesse sur longue distance de faire des 5K et 10k mais j’ai de la misère à payer cher une course pour aller courir 20 minutes…avec ma chum Lorraine, on s’est dit qu’on en ferait quelques unes cette été. On verra. Bravo pour ta course et ton podium.!

    • Pascale dit :

      17’43… je suppose que tu voulais écrire 19’43? Mais oui, c’est payant des 5 et 10k pour nos marathons. Et tout à fait d’accord avec toi pour les prix ridicules. Celle là ne coûtait que 20$ (25 le matin même). Il y a aussi les courses MEC qui sont parfaites pour ça. 15$je crois? Là on jase!

      Merci Tourlou!

  7. Josee dit :

    Actuellement, c’est 20’15 » que ça me prend, j’ai regardé le temps des hommes. :-)

  8. Josee dit :

    Considérant que j’ai fait 22’20 il y a 3 ½ ans, peut-être que je pourrais y arriver mais je vais devoir faire quelques 30/30. ;-) Faut dire que j’augment en âge aussi, je dois rééquilibrer le tout…:-) Je vais commencer par me remettre à la vitesse et faire un premier 5 Km, ça va mieux me dire ou je me situe depuis ce temps.

    • Pascale dit :

      Bon plan. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai pris mon 5k d’hier, même si improvisé. Me situer. Et partir de cette base pour un autre 5k d’ici la fin de l’année, celui là en donnant tout.

  9. julien dit :

    Tous ces mots pour finir juste sur le RP franchement c’est pas terrible !
    En plus, tues le suspense dès le premier écran :)
    Mais c’est pas trop mal ficelé alors ça ira pour cette fois.
    J’ai peu pratiqué le 5k mais je l’aime beaucoup. C’est tellement dur d’aller chercher son maximum. Surtout par rapport à un 10 ou 21 car il faut dès la fin du premier kilo sortir de sa zone de confort.
    C’est là qu’on voit le vrai prix des secondes et cela ressort assez bien dans ce billet.
    La vitesse 5k est tellement proche du max. Si tu lèves le nez pour chercher ta rivale, tu perds 5′ et tu tombes à 3’59.
    donc pour reprendre ces 5′, il faut déjà revenir à 3’55, puis aller chercher 3’49. Impossible :)
    Il faut rejouer la semaine suivante !

    • Pascale dit :

      C’est un excellent résumé de ce qu’est un 5k. Et par exemple, encourager quelques coureurs en chemin, c’est nécessairement sacrifier 3-4 secondes. Mon prochain je serai une bête féroce. Le tien, c’est quand? ;)

      • julien dit :

        je compte sur toit pour tous les croquer !
        De mon côté rien de décidé. Je fais un trail de 35k très roulant dans 15j.
        Ensuite un run&bike en couple avec des copains. Mais comme les filles ne sont pas trop avec l’envie de courir en ce moment, ce sera run pour les gars et bike pour les filles :)
        Mais la vraie question, c’est de partir sur un marathon d’ici la fin d’année, avec 5, 10, 21 pour y arriver.
        il faudrait que je rabote un peu mes RP et j’ai envie de vitesse et moins de montagne pour cet été.
        Reste à trouver la date, le lieu, le plan :)

  10. Pascal Carrieres dit :

    Salut Pascale! bravo pour ton 19:26! À 50 ans, je suis loin du 17:46! J’ai fait 20:01 au Tour de l’Horloge 2017. Même au secondaire, je n’ai jamais fait moins que 18:30. Depuis 1 ans, je m’entraîne régulièrement alors on verra où cela m’amènera. Prochain objectif: 20:25′ Lol!

    • Pascale dit :

      Merci beaucoup Pascal Carrières! Et quant au Tour de l’horloge, comment dire, j’y suis allée comme supportrice et je dois dire que ce parcours n’est pas très roulant! Ok il est plat, mais oh la la, les indications, les nombreux tournants, les diverses chaussées, enfin, il me semble que ce n’est pas si roulant.

      Par contre là, je dois dire que je ne comprends pas ton commentaire: Tu as fait 20’01 et tu vises maintenant 20’25? C’est comme une quête de PB inversé? Dans tous les cas si l’entraînement plus régulier va bon train, je dois malheureusement te dire que tu risques de passer à côté de cet objectif. :D

      Merci pour tes mots ici. Au plaisir de te relire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Cocher pour recevoir les commentaires à venir via courriel ou s'abonner sans commenter.