Courage : Fermeté, force de caractère qui permet d’affronter les difficultés, les revers, la souffrance, les circonstances difficiles. (Larousse)

Si l’année 2017 a mis sur mon chemin de vie le plus lamentable exemple de manque de courage que je pouvais imaginer, l’année 2018 elle, m’a servi le meilleur.

Du courage, j’en ai observé dans tous les domaines et dans toutes les tranches d’âge de mon entourage. Et putain que c’est sexy le courage!

Dans le domaine de la course, du courage, j’en ai vu, j’en ai eu. Que ce soit un ami qui complète un Ironman sans en avoir envie, un autre qui relève tout un défi avec une patte cassée en mille miettes fraîchement réparée ou une autre qui a enfilé les km entre deux nausées de chimio, la liste est longue. C’est aussi d’attaquer un parcours moins roulant pour tenter un PB. Le courage en course à pied, c’est tout ça et beaucoup d’exemples encore. 

Mais au-delà de tout, je crois avoir finalement identifié ce qu’est le courage du coureur avec un grand C.

Vous savez, cet instant, quand on n’en peut plus du tout, quand le corps ne veut plus, que tout en nous nous force à ralentir… et qu’on choisit de tenir? Je ne parle pas ici de travailler fort, car ça, c’est la définition même de s’entraîner. On sue pour repousser nos limites et des fois, c’est très dur. Mais c’est ça la course ‘avec et contre soi’.

Non en fait, je parle de l’étape plus loin, où l’on ne se sent momentanément plus capable de lutter, qu’on a creusé en nous et qu’on croit la réserve à sec, et que malgré tout, à cet instant, on choisit de défier tout ce qu’on l’on connaît de soi jusqu’à maintenant comme coureur.

Que ce soit en séance d’intervalles ou en pleine course officielle.
Quand on se sent arriver au bout de notre endurance physique.
…et de notre endurance mentale.
Quand la peur de casser, d’échouer, de décevoir prend le dessus.
Quand on se sent ralentir malgré nous, qu’on a touché une limite en soi.
Mais qu’on choisit de tenir encore un peu. À coup de centaines de mètres à la fois.

Pour moi, c’est ça le courage ultime du coureur. Et si j’en ai manqué déjà en course d’autres années, si quelques fois je n’y ai pas assez cru, l’année 2018 aura été celle où j’ai commencé à mieux maitriser la ‘fonction courage’.

Et si le courage ne nous mène pas nécessairement chaque fois à l’objectif A, j’ai appris qu’il garantit une sensation de victoire quoi qu’il arrive. Car la peur sera toujours le plus fascinant ennemi à vaincre.

Quelques belles lignes sur le courage…
Le mot -courage- est si beau qu’il pourrait être en soi un mantra non? Courage… courage… courage.

J’ai tout même trouvé de belles citations sur ce magnifique et lumineux état d’esprit. Je les relis de temps en temps la veille d’une course.

  • Le vrai courage est de savoir souffrir. (Voltaire)
  • Le courage est un grand vainqueur, même vaincu. (Anne Barratin)
  • Quand tout est fichu, il y a encore le courage. (Pennac)
  • Il faut du courage pour avoir du talent. (Twain)
  • La force n’est pas dans les jambes, mais dans le courage. (Proverbe allemand)
  • Le courage intimide la mauvaise aventure. (Proverbe basque)
  • Notre vie se rétracte ou se dilate à proportion de notre courage. (Nin)

Et une dernière, pour ceux qui ont parfois peur de ne pas en avoir assez :

Le courage est comme un muscle ; il est renforcé par l’utilisation. (Ruth Gordon)

Bon courage là!  ;)

16 réponses à Le courage

  1. Norm dit :

    Courage, motivation et patience produisent la reussite.

    Malik Yansane

  2. Michel D. dit :

    Super texte qui me donne hâte à ma prochaine course !!

  3. Alexandre dit :

    +100 pour Ton courage démontré lors de tes 2 dernières courses, c’est tout à fait exceptionnel!

    Pour ça, il faut assurément une grande maîtrise de soi et somme toute beaucoup de patience et de persévérance car je pense que trop de courage mal placé ou mal dosé pourrait être aussi dommageable pour le commun des mortels!

    • Pascale dit :

      En effet ce n’est pas de faire n’importe quoi. D’ailleurs, la notion de patience (ou d’esprit) est toujours présente dans les textes plus long sur le courage.

      Le courage sans l’esprit, ça pourrait ressembler à la catastrophe oui. :)

      Me suis aussi amusée à lire diverses définitions. Et oui, l’audace, c’est affronter le danger alors que le courage, c’est affronter notre peur. C’est la beauté de la nuance. :)

      Et il est évident pour moi, dans mon texte, que j’exclus les folies de type ‘courir sur une blessure’. L’auto-destruction, non merci.

      Mais le courage de travailler fort, de rester plus longtemps que d’habitude hors de notre zone de confort. Oui, ça demeure un choix, d’être courageux. Un choix qu’on peut sans cesse refaire. :)

      Merci Alex!

    • Pascale dit :

      Tiens, je viens de voir celle-là dans mes notes, elle rejoint ce que tu disais:

      Le courage examine ; la témérité est aveugle.

  4. Patf dit :

    Quel genre de Tata s’inscrit à un Iron Man quand il n’a pas le goût de le faire.. C’est pas du courage mais de la folie!

    • Pascale dit :

      Certainement le genre de tata qu’on a envie d’avoir comme ami! :D

      Je te l’accorde, l’inscription sans envie, c’est tata. Mai le faire ou plutôt, le continuer, quand on le sent pas, c’est du courage! Putain, c’est long longtemps à reculons!

  5. Michèle Lalande dit :

    Quand le courage devient une bonne habitude, les obstacles à surmonter nous semblent moins élevés.
    Essayons le!

  6. Emilie dit :

    En France, sur les courses, les gens t’encouragent en te criant « Bon courage! » et avant ton texte je trouvais ça plutôt démoralisant à attendre … comme si c’était déjà pas assez dure, il fallait en plus que je fasse appel à une autre force : mon courage! Alors que je me fais plus tirée par le haut avec un « Let’s go! », après ta réflexion et surtout cette citation : « La force n’est pas dans les jambes, mais dans le courage » je vais accueillir cet encouragement en vraie héroïne ;-) Merci pour ce texte!

  7. Alexandre dit :

    Effectivement que le courage est une saprée belle qualité lorsque bien utilisé! Peut-être me suis-je mal exprimé! Mais bon j’endosse ta réponse à 100%!

  8. Isabelle Watier dit :

    Le courage c’est aussi aller ai delà du connu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Cocher pour recevoir les commentaires à venir via courriel ou s'abonner sans commenter.